Faut-il carafer les vins ? Comment les aérer ?

L’action de carafer un vin est un geste habituel par la majorité des personnes ignorants le but du carafage. En effet, la majorité des vins ont besoin d’être aérées avant d’être servie. Cependant, des cas spécifiques de vins ne doivent être en aucun cas aérés avant d’être bus. Pourquoi ? Une série de questions commencent ainsi à monter à la tête : Quels types de vins faut-il carafer ? Dans quel cas l’aération des vins est strictement conseillée et dans quels cas est-elle fortement interdite ? Comment procéder à son aération ?

Quand l’aération d’un vin est-elle conseillée et quand est-elle interdite ?

Le phénomène de l’aération des vins repose sur l’appréciation des goûts de ses arômes. L’objectif général de carafer le vin étant d’ouvrir le vin pour faire ressortir ses arômes. C’est ainsi que les termes de « vin fermé » et de « vin ouvert » sont apparus. Les vins fermés sont les vins qui enferment ses arômes en les empêchant de s’exprimer. Généralement, ces vins sont plats, sans caractères (arômes). C’est pour cela qu’il faut ouvrir au préalable ce type de vin pendant un long moment. Pour que grâce à l’oxygène, les arômes puissent s’échapper avant de boire le vin. En outre, lorsque le vin est ouvert, il est fortement déconseillé de l’aérer, car en contact avec l’oxygène les arômes risquent de disparaître et de ne plus revenir.

Quels types de vins faut-il carafer ?

On carafe généralement les jeunes vins qui viennent d’être récemment mis en bouteilles durant lequel ils se renferment pendant une phase transitoire. Ainsi, il faut carafer le vin pour laisser un peu s’échapper ses arômes avant de les boire. Cependant, on carafe aussi le cas des grands vins qui sont démunis de souffres et qu’on appelle vins natures. En outre, l’aération du vin est fortement déconseillée dans le cas où il s’agit de vieux vins et où les arômes sont déjà présents lorsqu’on les déguste.

Comment procéder à l’aération d’un vin ?

Il existe plusieurs manières d’aérer ou de décanter les vins. Les méthodes les plus utilisées et nettement les plus simples consistent à déboucher ou à carafer le vin pendant quelques heures avant de le boire. Effectivement, on peut aussi choisir de le verser et de les faire tourner dans les verres ; même si cette action vise surtout à évaluer et à diagnostiquer la fermeture du vin, il peut aussi servir à l’ouvrir. Il existe aussi une méthode la plus professionnelle pour aérer votre vin et qui nécessite l’emploi des bouchons aérateurs. En effet les bouchons aérateurs permettent d’aérer constamment votre vin tout au long du service.