Comment reconnaître un vin biodynamique ?

vin

Depuis quelques années, de nombreuses personnes ont pris conscience de la dégradation de l’environnement. L’agriculture intensive est souvent pointée du doigt comme l’une des causes de cette dégradation. C’est pour cette raison que de nombreux principes d’exploitation naturelle du sol ont vu le jour. Parmi ces principes, l’agriculture biodynamique a permis d’améliorer la production de vin dans de nombreux pays. Cela a donné le vin biodynamique. Il est donc important de connaître tout ce qui concerne le vin biodynamique.

Qu’est-ce qu’un vin biodynamique ?

Il s’agit d’un vin obtenu en respectant les pratiques de l’agriculture biodynamique. Pour rappel, l’agriculture biodynamique est un concept de production agricole qui ressemble à peu près à l’agriculture biologique. Dans ce cas, elle reprend les mêmes principes d’une agriculture biologique comme l’interdiction des engrais chimiques et les pesticides. Elle mise également sur les produits naturels. Mais pour la biodynamie, le concept va encore plus loin. En fait, elle prend en compte l’écosystème en général du sol. Le but est de redynamiser le sol pour pouvoir renforcer la plante. L’agriculture biodynamique prend également compte des phases lunaires pour un meilleur rendement. Pour obtenir des vins biodynamiques, tout commence au niveau de l’agriculture. Les agriculteurs doivent suivre des cahiers de charges bien précis pour assurer des vignes en bonne santé. Pour cela, l’utilisation des produits chimiques pour le traitement est interdite. Dans le cas des vignes malades, il faut passer par le renforcement du sol avec des potions naturelles. Il en est de même lorsque la vigne semble s’affaiblir. Un vin biodynamique est produit à partir des raisins qui sont issus de cette méthode de culture.

Comment différencier le vin biodynamique d’un vin biologique et d’un vin naturel ?

À première vue, ces différents termes portent souvent à confusion les consommateurs. La première chose qui vient en tête de ces derniers est qu’il s’agit tous de vin issu d’une méthode qui privilégie les éléments naturels. Cependant, pour pouvoir reconnaître de façon précise les vins biodynamiques, il faut connaître les différences entre ces différents types de vins. La différence ne se trouve pas seulement au niveau des cahiers de charge dans la culture des vignes et la production de vins. Elle se trouve également au niveau de la certification et des labels. En fait, pour le vin biologique, il est soumis aux réglementations européennes. Dans ce cas, si vous voulez produire du vin biologique, il existe déjà un cahier de charges européen que vous pourrez suivre. Il existe même une certification que vous pourrez obtenir après un contrôle minutieux de vos produits. Pour le vin naturel, il n’existe pas encore de cahier de charges officiel. Néanmoins, les principes sont presque les mêmes avec l’utilisation des produits naturels. Pour le vin biodynamique, il n’existe pas non plus de réglementation européenne. Cependant, il existe deux labels de certification qui peuvent valider si votre vin est biodynamique ou non.

Comment produire du vin biodynamique ?

Il n’existe pas encore de réglementation européenne dans la production de vin biodynamique. Mais en général, un vin biodynamique doit être avant tout un vin biologique. Il s’agit d’une condition que doit respecter tout agriculteur qui veut se lancer dans le vin en biodynamie. Les certificateurs Demeter et Biodyvin sont les responsables du contrôle des produits sur le marché. Des labels peuvent être obtenus en respectant à la lettre le cahier de charge imposé par ces certificateurs. En plus de privilégier les produits naturels, la production de vins biodynamiques doit prendre en compte les normes environnementales en vigueur. Tout commence par l’utilisation du calendrier lunaire. En fait, les anciens agriculteurs ont déjà compris depuis longtemps que la lune joue un grand rôle dans l’interaction entre les vignes et le sol. Ensuite, il y a aussi les préparats qui doivent être pris au sérieux. Il faut oublier les produits chimiques pour fertiliser le sol. Il faut passer par les bouses, les cornes de vaches et bien d’autres encore. L’objectif de ces préparations naturelles est de permettre à l’écosystème dans le sol de se développer. Cela permet de renforcer la vigne et la protéger contre toutes les maladies.

Quelles sont les caractéristiques d’un vin biodynamique ?

Les préparations naturelles, les calendriers lunaires et bien d’autres encore, tout cela semble quelque chose de futile. Mais ces différentes préparations aboutissent au vin biodynamique qui a des caractéristiques plus impressionnantes par rapport aux autres types de vin. Le label indiquant que le vin est biodynamique est une garantie pour les consommateurs. Cela indique surtout l’absence de produits chimiques et de pesticides dangereux pour la santé. En plus, une des exigences dans l’obtention d’un label biodynamique est l’utilisation de sulfites à une quantité très faible. Cela garantit également aux consommateurs des produits qui ne provoquent pas de maux de tête. Du côté du goût, il n’y a pas trop de différence avec les autres types de goût. Pour ceux qui sont encore pessimistes à l’idée de goûter ces vins biodynamiques, vous ne serez pas trop dépaysé. Encore plus, vous pourrez trouver du vin dont le goût n’a pas été altéré par les agents chimiques. 

Comment choisir sa bouteille de champagne ?
Visite de cave et dégustation de vin de Provence