Comment reconnaître un bon vin ?

Bon vin

Du bon vin ? Vous en avez sûrement goûté chez vous et souvent en apéritif ou en accompagnement des repas. Seulement, il se peut que vous n’ayez pas eu accès à la cave à vin pour pouvoir choisir vous-même votre boisson. Reconnaître les grands vins est une affaire de goût. Cependant, il est essentiel d’apprendre à faire la sélection de vins de très bonne qualité. Alors, découvrez des conseils très pratiques pour vous aider à trouver des vins qui sauront vous surprendre.

Commencer par l’aspect visuel

Que faut-il boire ? A défaut d’être caviste, vous êtes face à tant d’incertitudes lorsque c’est votre tour de procéder à la sélection de vins, pour vos invités. En effet, il est temps que vous passiez à l’étape supérieure de cette grosse tradition que de faire son choix de grands vins.

Pour faciliter la tâche et combattre ce défaut, débutez par le côté visuel que vous offre le caviste. Sur chaque bouteille, vous pouvez voir toutes les caractéristiques. Le prix du vin, est un élément à retenir, car il peut vous renseigner sur sa qualité bonne ou mauvaise. Les producteurs, en tant que spécialistes, connaissent eux-mêmes leurs vins, et souvent, ils indiquent sur l’étiquette leur nom. Ils mentionnent également le domaine d’exploitation viticole, ainsi que le lieu de mise en bouteille et en cave.

En regardant bien les détails que vous apporte l’emballage, vous pouvez apercevoir tous les efforts qui ont été fournis pour produire le vin en question. Mais encore, remarquez si le vin est issu d’une appellation d’origine contrôlée. Une très bonne trouvaille dans ce cas, puisque l’AOC indique que plusieurs personnes ont voté pour son goût particulièrement exquis.

Passer à la dégustation

Ici, une étape très importante. Vous êtes sûrement au courant que seuls les yeux ne suffisent pas à apprécier la saveur d’un bon vin. Alors, qu’est-il nécessaire de prendre en compte avant de porter votre verre à la bouche ?

Une dégustation peut se passer directement dans la cave à vin. En règle générale, le principe de mise en bouche se divise en trois étapes. D’abord, l’observation du liquide contenu dans votre coupe. Cela consiste à examiner la couleur de la robe de votre sélection de vins. Lorsque le vin est bon, cette coloration est brillante et profonde. Ensuite, l’inspiration de l’odeur du contenu pour sentir le premier nez. Le vin doit être ouvert et dégager tout le parfum qu’il renferme. Vous flairerez différentes sensations de fragrances florales, végétales ou fruitées. Au contraire, s’il est fermé, vous serez contraint de le laisser se décanter un peu, avant de refaire l’action. Et enfin, goûtez. C’est l’étape trois, qui va vous renseigner sur son acidité et son velouté. Si vous obtenez l’équilibre, notez-le, c’est du vin de qualité.

Les arômes des grands vins restent longtemps en bouche, même après l’avoir recraché. Cette ultime sensation vous informe davantage sur la maturité des raisins qui ont servi à leur fabrication.

Identifier les critères de choix du bon vin

Reconnaître un caviste professionnel repose sur sa capacité à vous expliquer, pourquoi le breuvage qu’il propose est une sélection de vins de très haute caractéristique. En effet, il existe des critères qui s’apprennent au fur et à mesure qu’un individu s’exerce à déguster des vins.

Le vin, que vous soyez connaisseur ou pas, doit paraître sous sa forme la plus présentable. Aucun défaut, ni de fabrication, ni de mise en bouteille, ne doit être vu. Etre bon, doit suivre les critères de la beauté en toute circonstance. Votre langue, en dégustant cette boisson doit être satisfait des différentes senteurs qui se libèrent. La balance du sucre, de l’alcool, de l’acide et du tanin, est le mot-clé.

En buvant du vin, essayez d’être objectif, afin de bien faire ressortir sa valeur. La subjectivité tue votre vraie perception des grands vins. Il n’y a pas qu’un seul bon vin dans le monde. Il s’agit en réalité, de la décision du ou des testeurs de cave à vin. Et à ne pas oublier, vous aussi, vous avez votre propre opinion de votre boisson préférée. 

Après tout, c’est aussi une question de préférence.

La préférence ? Mais qu’est-ce que c’est encore ? Bien évidemment, votre corps, votre organe gustatif a sa propre sélection de vins. Quoi que disent les conseils, votre dégustation peut vous renseigner sur beaucoup de choses concernant votre penchant. 

Reconnaitre un grand vin est utile pour votre plaisir. Il n’y a, en effet, qu’un seul objectif et cela tend vers votre satisfaction. Il ne faut surtout pas se forcer à boire si c’est à cause des appréciations d’une seule personne. Si vous n’aimez pas, choisissez-en un autre.

Le repas est un très bon moyen de tester les grands vins. Il se peut qu’un mets particulier n’ait de saveur que s’il s’accompagne d’un bon vin. Et là encore, chacun sa préférence. Bref, les critères de reconnaissances sont là, mais c’est vous qui avez le dernier mot. Consultez votre caviste pour qu’il vous livre le meilleur de sa cave à vin.