Comment reconnaître les défauts du vin (Oxydation, réduction, bouchon) ?

En choisissant une belle bouteille de vin dans la cave, on ne se doute pas beaucoup de ses défauts qu’à l’ouverture. Cependant, ceux-ci sont facilement reconnaissables à partir du goût, mais surtout de l’odeur que génère la boisson. Voici les défauts les plus évidents à connaître.

Odeur désagréable et goût défectueux

Grâce à la présence du bouchon, les défauts du vin peuvent être identifiés rapidement. À l’ouverture, on peut sentir une odeur prégnante de liège ou encore une odeur de moisi prononcée, de terre humide, de poussières ou de bois pourri. Si l’odeur ne se sent pas directement, il est probable que la personne qui déguste le vin remarque un « goût de bouchon », notamment un goût désagréable ne présentant pas la fraîcheur du fruit. Le vin peut aussi être sec ou plat. Ce goût provient généralement du traitement chimique du liège avec une molécule du trichloroanisole ou TCA. Dans ce cas, il vaut mieux ne pas garder le vin pour préparer les repas afin de ne pas gâcher les plats. Cependant, ces défauts ne sont pas vraiment reconnaissables si le dégustateur ne connaît pas parfaitement le vin qu’il a pris.

Mauvaises odeurs à cause d’un manque d’oxygène

La réduction fait aussi partie des grands défauts du vin. Il s’agit d’une mauvaise odeur qui ressemble à des odeurs de vieilles serpillières, de viandes faisandées, de pneus ou de caoutchoucs. À titre d’information, ces odeurs sont généralement dues au manque d’oxygène dans la bouteille. Au cours de l’élaboration de cette boisson, il se peut que le vin soit resté longtemps enfermé ou privé d’oxygène. Normalement, ce problème peut disparaître une fois que le vin est versé dans le verre ou dans une carafe. Il faut lui laisser un certain temps d’aération dans ces récipients. Par contre, si l’odeur persiste en bouche, le défaut n’est certainement pas la réduction, mais un problème de bouchon.

Présence d’odeurs aigre et métallique

Comme pour les autres produits vivants, le vin peut facilement s’oxyder. Par contre, pour cette boisson, l’oxydation peut être un défaut fréquent, mais aussi une qualité. Elle est due à la présence de trop d’oxygène qui enlève au vin son souffle. En principe, on laisse le vin s’oxyder un peu dans une carafe durant quelques jours pour améliorer son expression. Il y a également des vins qui sont dotés de caractère oxydatif volontaire. Par contre, cette oxydation est un des défauts du vin quand on le remarque au moment de l’ouverture de la bouteille. Elle se reconnaît avec des notes de pomme blette, de cidres ou de noix.